ACTU SYOP : mise à jour des données sur la formation initiale 2020-2021

Croissance de 7 % des inscrits en formation initiale (générale, professionnelle par la voie scolaire et apprentissage) entre les années scolaires 2019-2020 et 2020-2021, en grande partie due à la croissance exceptionnelle de l’apprentissage. Dans le détail de l’analyse, ces évolutions sont contrastées par domaine et niveau de formation.

Les indicateurs sur la formation initiale ont été mis à jour dans le Syop : les évolutions des inscrits en formation initiale peuvent être analysées, depuis l’année scolaire 2009-2010 jusqu’à 2020-2021, à partir de séries générales et détaillées en matière d’actions de formation.

Concernant la formation initiale, il s’agit des personnes inscrites dans un cursus de formation initiale pour l’année scolaire 2020-2021. Les différentes voies de la formation initiale sont la voie générale ou professionnelle (avec une distinction entre la voie professionnelle scolaire et l’apprentissage). Par convention, l’ensemble des inscrits aux formations du sanitaire et social (diplômes d’état de ces secteurs) sont intégrés aux effectifs de formation initiale.

74 618  élèves et étudiants sont inscrits dans ces cursus du secondaire (lycées) et du supérieur, soit une croissance exceptionnelle de 7 % comparée aux effectifs de 2019-2020. Elle est portée par tous les niveau de formation : en premier lieu par le niveau Bac +2 et licence (+24 % et +18 % respectivement), mais également par le niveau CAP (+ 19%).

Les inscrits post bac représentent désormais plus du tiers de inscrits en formation initiale.  

La croissance des effectifs en formation initiale s’explique avant tout par la croissance exceptionnelle de l’apprentissage. L’année 2020 correspond aux premiers effets de la loi « Avenir professionnel » de septembre 2018 sur le développement de l’apprentissage, avec un doublement des effectifs inscrits entre décembre 2021 et décembre 2019 (8 152 apprentis au 31/12/2020 contre 4 067  un an auparavant).

Cette ouverture de l’apprentissage est particulièrement sensible pour les niveaux supérieurs au Bac (nomenclature européenne de 5 à 8 , avec un taux de croissance de 154 %, qui correspond au passage de 1 398 inscrits sur ces niveaux en 2019 à 3 545 en 2020) :

Les domaines de formation en pleine expansion en matière d’apprentissage sont les domaines qui étaient traditionnellement bien pourvus en contrat de professionnalisation : commerce, gestion et traitement de l’information avec l’apparition de nombreux titres professionnels proposés par la voie de l’apprentissage.

Les domaines en croissance plus mesurée sont les domaines davantage orientés vers l’artisanat (BTP, production alimentaire, mécanique) et l’agriculture.

Par zones d’emploi, le Sud et l’Est ont connu des taux de croissances du nombre d’inscrits de respectivement 113% et 111 %, tandis que le Nord et l’Ouest présentent 107 % et 75%  de progression entre 2019 et 2020.

L’ensemble des apprentis forment désormais 23 % des inscrits dans la voie professionnelle (contre 13 % en 2019).

La voie de formation professionnelle scolaire est stable en nombre d’inscrits entre 2019 et 2020 (26 625 inscrits en 2020. La voie professionnelle dans son ensemble (scolaire et apprentissage) compose 44 % de l’ensemble des inscrits en formation initiale.

La voie de formation initiale générale connait une progression de 2,5 %.

Retrouvez tous les détails de ces évolutions dans les différents tableaux dynamiques du Syop :

Bonne navigation.